Il y a parfois, souvent, plusieurs vies dans une vie d'homme et de femme. Des vies que l'on a désirées, souhaitées, envisagées. Et puis, il y a des vies qui débarquent sans qu'on y prenne garde, sans y être préparé, sans qu'elles se soient annoncées. La vie, la période de vie qui sera évoquée avec mon invité fait partie de celles-ci. Une vie qui s'invite, qui prend sa place, sans demander l'autorisation au propriétaire. Cette vie qui débarque est tellement surprenante que l'écriture seule parvient à en définir les contours. C'est ce qu'a fait Thierry Morati. 

Quelques perles extraites du livre de Thierry Morati, Mon corps m'échappe… mais mon âme le rattrape. 

p. 82 La salle de bains est devenue le ventre de mon imagination.

p. 64 Tais-toi le mental, je m'écris. Si j'arrive à taire le mental, le gardien de la guérison me montrera la lumière. Il y a une partie de nous qui doit se taire pour laisser la place à l'écriture.

p. 115 La barbarie, je suis né avec. Je ne peux pas m'en défaire.

Sur Dieu et la foi : 

p. 43 J'ai un vide de Dieu au fond de moi. La nature ne supporte pas le vide, c'est ce qu'ils disent. Donc Dieu existe par son absence et son impatience. Alors je décide d'Y croire.

p.177 Notre temple intérieur est toujours ouvert. Recueille toi sur ta vie. Ainsi, tu enjamberas les murailles et l'impossible se réalisera. Crois en toi. Tu es Dieu pour toi. Réveille-toi et vis. Le plan se déroule dans la perfection. Ne le trouble pas avec tes peurs et tes désirs futiles. 

p.276 Le puzzle de notre vie se construit en totale cohérence pour nous amener au bonheur. La perfection existe. La réalisation de nos rêves est prévue. Elle fait partie du projet. Tu es digne d'y prétendre. Le doute, par sa non-confiance en toi, est indigne. … Tu n'as pas le droit de faire obstacle ,à ton bonheur, déjà en route depuis ta naissance. Le sens de la  vie est là. Tu n'as plus qu'à te laisser guider. Ferme les yeux, écoute dans le silence ton corps respirer. Le savoir te trompe. Tu ne connaîtras la connaissance que dans le silence. C'est là que l'esprit, dans notre âme avec nos guides, nous murmure le chemin de la sagesse à suivre à travers nos choix. L'Esprit du vrai demeure en nous. Loin des idées reçues ou du sens commun. Loin des chimères de notre temps. 

Sur la maladie 

p. 75 Il y a longtemps je croyais qu'on était responsable de la maladie de l'autre. Aujourd'hui, je pense qu'elle s'en sort très bien toute seule.

 

PartagerShare on FacebookTweet about this on Twitter
Arrêt aux pages – Thierry Morati, Mon corps m’échappe…mais mon âme le rattrape

Guylène DUBOIS


C'est dans le cadre d'une carrière professionnelle dans l'univers du livre que Guylène Dubois a animé pendant 16 ans des émissions littéraires, théologiques et sur le livre numérique, à l'antenne de Fréquence Protestante, à Paris.


Post navigation


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *