Jacques Agullon sévit sur FM Plus 91 FM depuis 20 ans. Imprégné de l'univers cheminot dans sa vie professionnelle, celui-ci fait aujourd'hui partie de son passé, et Jacques Agullon préfère évoquer sa vie de grand-père au bord de la Méditerranée. 

Voilà une date à la fois proche et lointaine. Proche parce-que la marche du temps nous révèle une accélaration qui tient à notre façon de vivre. Lointaine, parce-que en peu de temps bien des choses peuvent survenir. Que les plus anciens se souviennet de l'été 1936, et de ce qui s'ensuivit trois ans plus tard. 2024 donc. Nous avons, medias unanimes aidant, entonné un chant d'allégresse pour une victoire dont on savait depuis plusieurs mois qu'elle était pratiquement acquise. Victoire diront ceraints, par défaut : on connait le nombre de candidatures qui se sont désistées, souvent pour cause de « coût »… On nous dit que les infrastructures pour la plupart existent, et que les autres à venir profiteront à l'ensemble du pays francilien. Mais au prix de quel dépassement ? Promis, juré… Les moindres possibles. Londres Sotchi sont là pour nous administrer la preuve contraire , et Athènes n'a pas encore fini de régler une désormais ancienne…ardoise !

 

 

 

PartagerShare on FacebookTweet about this on Twitter
Billet d’humeur de Jacques Agullon, 2024

Post navigation


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *