BILLET D’HUMEUR « FESTIVAL DES ALTERNATIVES »

Cette semaine à Montpellier va se dérouler, du 19 au 22 Septembre, le Festival des Alternatives . C’est le passage du tour Alternatiba, dont je vous ai parlé hier, à Montpellier, le 19 Septembre qui nous a incité à créer ce festival.

Alors c’est bien beau d’avoir un festival des Alternatives à Montpellier mais c’est quoi. Donc un festival vous savez tous ce que c’est ; c’est un truc qui accueille plein de gens avec pleins de trucs super à faire dans plein d’endroits différents, sur un sujet précis. Et le sujet de ces quatre jours là ce sont : « Les Alternatives ».

Mais une alternative c’est quoi ?

L’alternateur, on connait, c’est une machine qui produit du courant dit « alternatif » par opposition à son cousin le courant continu, mais ne m’en demandez pas trop…

L’alternance, ça, je comprends mieux ; c’est quand on change régulièrement d’une chose pour une autre et puis qu’on revient à la première et ainsi de suite plein de fois, comme les gouvernements par exemple.

L’alternure je ne crois pas que ça existe …mais si quelqu’un a une idée je suis preneur.

Par contre l’alternative, là, je peux en parler. L’alternative c’est quand on décide de faire, de dire ou d’utiliser une chose à la place d’une autre. Un mot par exemple, une alternative à « désordre » ce pourrait être bazar, ou bordel, un peu plus vulgaire certes, mais tellement plus efficace. Et donc, si nous parlons dérèglement climatique, ce qui est notre cheval de bataille à Alternatiba, il serait intéressant, voire urgent, de trouver des ALTERNATIVES à nos comportements, des alternatives à la croissance débridée, des alternatives au tout nucléaire, etc…. Ces alternatives, elles doivent être simples, à la portée de tous, citoyennes de préférence, et si nous les mettons bout à bout, elles doivent, d’une part être en elles même des solutions et, d’autre part, si elles se multiplient, elles auront leur incidence. Si, en outre, cerise sur le gateau, nous sommes nombreux à les mettre en pratique, elles vont inciter les pouvoirs publics à prendre des mesures.

Donc, ces alternatives, elles existent et ce sont elles que vous pourrez venir découvrir du 19 au 22 septembre.

Alors il existe, par exemple des alternatives à l’inquiétant problème de nos déchets, qui consistent à les trier, à supprimer les trop nombreux emballages, à composter les déchets organiques etc etc etc …

Une autre alternative intéressante, qui pourrait nous aider à sortir progressivement du nucléaire consiste à produire de l’électricité verte sur nos toitures ou dans nos jachères ou avec une partie de nos déchets etc etc.

Une autre encore qui me vient à l’esprit, ce serait d’utiliser d’avantage notre vélo, de manière à moins polluer les villes. Et là, par exemple, le jour où il y aura 100 000 vélos dans Montpellier, il faudra bien que les pouvoirs publics créent des pistes cyclables décentes.

Voilà, bon ce sont quelques exemples pris au hasard mais si vous nous rejoignez du 19 au 22 septembre au festival des Alternatives de Montpellier vous découvrirez plein d’autres alternatives à mettre en pratique.

Et en attendant, pour avoir plus de détails vous pouvez aller jeter un œil sur le site alternatiba.eu/montpellier/

ou notre page FB : @alternatibamontpellier

A bientôt.


Billet d’humeur #1 Festival des alternatives Alternatiba septembre 2018 : un festival c’est quoi ? Christian Faure

Post navigation


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *