Le Sénégal est un pays moderne. Le tailleur.

Il va de soi que nous nous habillons presque toutes en prêt à porter. Ici en France. Dans des grands magasins dont les enseignes nationales confient la fabrication de nos vêtements à des petites mains asiatiques, espagnoles, portugaises, italiennes, ou roumaines. Consommatrices, nous avons donc le choix de produits finis, dans des tailles prédéterminées, standardisées dans lesquelles nous nous glissons au prix parfois d'ajustements nombreux. Ainsi, les tissus, souvent de couleur uniformes, les habits eux-même répondent à une norme, à une mode conforme à l'ensemble du pays. Les achats dans les friperies progressent et les articles de prix inférieurs aux vêtements industriels produits pour l'année, séduisent les moins de trente ans, à la fois pour des raisons budgétaires et d'un goût pour une mode passée. Au Sénégal, celle et aussi celui qui veut un vêtement, se rend chez le tailleur. Les tailleurs sont présents sur tout le territoire. Dans les villages comme dans les villes. Sur les marchés. Dans des ateliers installés en bord de route ou encore itinérants. A Dakar, les tailleurs, les couturiers représentent un business important et rentable. Les couleurs sont loin d'être uniformes. Le bleu marine, le noir, sont absents des étals des vendeurs de tissus. Ce ne sont que des couleurs, des graphismes toujours différents. l'artisanat couturier. C'est du sur-mesure. C'est un travail local. Pas d'export de main d'oeuvre. Alors, oui, certes les tissus sont fabriqués à l'étranger, dans un processus industriel et parfois exploitant. Mais le travail de la coupe est local et sur mesure. Alors, oui, le tissu, le wax et le bazin sont fabriqués hors des frontières du Sénégal, mais le travail de recherche et d'ajustement de la coupe est une pièce unique. Le Sénégal est un pays moderne.


 

 

Billet d’humeur de Guylène #6, Le Sénégal, un pays moderne

Guylène DUBOIS


C'est dans le cadre d'une carrière professionnelle dans l'univers du livre que Guylène Dubois a animé pendant 16 ans des émissions littéraires, théologiques et sur le livre numérique, à l'antenne de Fréquence Protestante, à Paris.


Post navigation


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *