Le Sénégal, un pays moderne : Joal-Fadiouth, le village catholico-musulman.

Joal-Fadiouth est une commune du Sénégal, situé à l'extrémité de la Petite côte, à 115 km au sud-est de Dakar, à 115 km de Dakar. Sur une douzaine d'hectares, 10 000 habitants avec 90 % de chrétiens vivent en bonne entente avec les musulmans, majoritaires dans le reste du Sénégal. . Fadiouth, appelé aussi village des coquillages, est un village situé sur une île au large du fleuve Sénégal. On y accède via un pont en bois, construit en 2006, long de 630 mètres qui enjambe le fleuve. Deux particularités qui caractérisent la modernité de Fadiouth, sa vie interreligieuse paisible et le souci écologique. Parlons aujourd'hui si vous le voulez bien de la cohabition à Fadiouth des chrétiens et des musulmans, une cohabitation que les guides locaux aiment mettre en avant et avec juste raison. C'est par l'avancée des Almoravides, une dynastie berbère, qui contraignirent les sérères à quitter le fleuve Sénégal pour occuper la petite côte que Joal-Fadiouth nait. Puis pendant la période coloniale, les portugais, hollandais, français et anglais amènent le christianisme et une mission est installée dans le village en 1885. A cette même époque, arrive le fondateur de l'empire toucouleur EL Hadj Oumar Tall, en hommage duquel une mosquée est construite. Les gens parlent aujourd'hui de dialogue islamo chrétien. Fadiouth est divisé en six quartiers, régis par un conseil de sages, protégé par un saint ou une sainte et nanti de maisons à palabres. Une cohabitation interreligieuses, pacifique attestée par le fait que les gens des deux religions sont enterrés dans le même cimetière depuis 1977. Et les familles sont à l'image de cette cohabitation sociologique. Une famille peut-être constitutée de membres catholiques et musulmans, issus de même père et de même mère. Et lors de la construction d'édificies religieux, les membres des communautés y contribuent financièrement, même si le bâtiment ne sert pas à la pratique de leur religion. Dans ce village, une photo astucieusement prise montre le corissant de lune et son étoile qui orne la mosquée, à côté de la croix chrétienne au-dessus de l'Eglise. Le cimetière marin surplombe Fadiouth et un baobab repère l'alignement de ses croix blanches. Un cimentière blanc aussi par les allées recouvertes de coquillages. Les noms et prénoms à consonnance chrétienne témoignent de la présence chrétienne à côté de noms musulmans. Les carrés chrétien et musulman cohabitent sans séparation, sans délimtation marquée. Situation unique au Sénégal, que ce cimetière mixte, témoin de l'organisation de la société locale. On dit volontiers que c'est le seul cimetière au monde qui réunisse sous les coquillages musulmans et catholiques. Le Sénégal est un pays moderne.


 

 

Billet d’humeur de Guylène #2, Le Sénégal, un pays moderne

Guylène DUBOIS


C'est dans le cadre d'une carrière professionnelle dans l'univers du livre que Guylène Dubois a animé pendant 16 ans des émissions littéraires, théologiques et sur le livre numérique, à l'antenne de Fréquence Protestante, à Paris.


Post navigation


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *