Chapitre 9 de l'enquête menée par les intrépides limiers du Manoir du crime. A suivre aussi sur le FB de l'émission

V’la plus d’un mois et demi qui se sont passés depuis l’enlèvement de Jeanne, qui avait bien fini malgré quelques frayeurs. Même avec le retour du beau temps, j’ai préféré me mettre à l’ombre un moment pour retrouver la trace du Patron. J’peux vous dire que ce que j’ai appris sur lui m’est resté en travers de la gorge, pour sûr. ‘Fin bon, en attendant, Jeanne, Paul, et M’sieur Maurois sont restés sans nouvelles de moi et ont décidé d’assister à l’inauguration du Cercle Omnisport St Michel. Bah ouais, notre enquête avance, mais on a pas encore vraiment réussi à leur barrer la route à ces cons-là en attendant.

Les vl’a en train de voguer de guinguettes en rencontres fortuites au milieu des badauds, non sans aller provoquer les membres restants du COSM. C’qu’il savaient pas c’est que j’étais là aussi, mais incognito ! Genre beau veston blanc bien gandé, au milieu de tout ce beau monde, personne pouvait m’remarquer ! Enfin c’est ce que je croyais jusqu’à ce qu’un cosaque vienne m’aborder. Non mais vous inquiétez pas, pas un faux cosaque de Paris venu pour me tailler en deux à coup de sabre ! Non non ! Un vrai Cosaque, le capitaine Illyouchine, membre de la garde du Tsar de Russie lui-même ! Le type me cause qu’il veut nous filer un coup de main pour faire tomber ces imposteurs… Pour sûr qu’on veut bien un coup d’main !

Finalement, ayant à peine eu le temps de rejoindre mes comparses pour leur révéler ma présence, voilà que Prosper Meunier, le député lui-même, largement trempé dans l’affaire jusqu’à l’os, déclame un discours pour nous conspuer, aidé par une bande d’agitateurs pour motiver la foule. Après une réponse courte mais efficace de M’sieur Maurois, ce fut l’occasion pour nous de filer en douce avant que ça chauffe.

Malgré qu’on ai pu se poser dans une brasserie pour faire le point, v’la ti pas qu’on s’fait tirer dessus dis donc ! Un ptit gamin à tête de cosaque qui s’est cru malin de s’en prendre à Paul Pons ! Grand bien lui fasse puisqu’il s’est vite retrouvé coursé et arrêté par notre géant national, puis récupéré par les condés, révélant par la même occasion qu’il avait agi seul pour impressionner ses nouveaux recruteurs, situés à l’enclos du Temple, dans le 3e arrondissement. Autant dire qu’on sait où c’est qu’il faut qu’on aille maintenant !

Après ça il nous fallut un moment pour mettre en place une stratégie de recours, à la fois sur l’fond et sur la forme. Genre, c’est bien d’mettre des patates à ces gars-là, mais en attendant c’est pas ça qui empêchera la loi d’passer ! Par contre, quelques articles de journaux bien pensés, dont un signé Emile Zola, ça pourrait certainement faire changer l’opinion publique…

On est quand même parti faire un tour chez le Capitaine Illyouchine, voir si il pouvait pas nous aider à faire infiltrer un cosaque – Un vrai – chez les cosaques – les faux. C’est bien compliqué qu’il nous a dit, mais au besoin, il peut toujours nous fournir du matos, genre flingue et autres, si vous voyez c’que j’veux dire…

Au final nous revoila chez M’sieur Maurois pour décider de quoi faire. Mais notre réunion a vite été chamboulée par un bruit de verre brisée. Dans le bureau d’Maurois, une tête a roulé au sol…"

PartagerShare on FacebookTweet about this on Twitter
Dossiers 1900 : chapitre 9 du jeu de rôle animé par l’association le Manoir du crime

Post navigation


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *