La mémoire dans la peau. Quel sort – émouvant ou critique – les artistes réservent-ils à la mémoire et à l'Histoire ? Propos soutenus par deux expositions : « fragments » de Rayyane Tabet à Carré d'Art à Nîmes du 12 avril au 22 septembre. Et photographies d'Yvon Bobinet, sous le titre « géographie désenchantée » à la galerie Annie Gabrielli du 13 avril au 25 mai

Musiques :

  • la chanteuse syrienne Asmahan (Ya Habibi Tâala)

  • Dhafer Youssef quartet – les ondes orientales

  • Saint Germain – Sure thing (feat.John Lee Hooker)

  • Gramatik – No way out

 

Légende photo :

Rayyane Tabet, "Fragments". Carré d'Art de Nîmes. 12avril – 22 septembre.

"Orthosates" 2017 – en cours. Frottage sur papier

De visu : la mémoire de la peau

Post navigation


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *