La parole aux citoyens.

Nous sommes le 17 Février 2020
Bonjour à tous, que vous soyez Montpelliérains ou pas, ce qui va suivre
vous intéresse.
Je suis sûr que vous ne le saviez pas mais chez nous, en France, les
élections municipales approchent à grand pas, apparemment pas dans la
plus grande sérénité, mais, en même temps, c’est le jeu politique qui veut
ça. Ici au Domaine des possible on avait reçu il y a un an un certain
Sébastien, qui avec quelques copines et copains, avait décidé de créer une
assemblée citoyenne à Montpellier en s’appuyant sur une expérience
barcelonaise de municipalisme. L’idée était de donner la parole aux
citoyens, de leur demander de quelle ville ils avaient envie, de quelle ville
ils n’avaient pas envie, de leur proposer de réfléchir à un projet pour la
ville. Il se sont mis à sillonner la ville dans tous les sens, quartier par
quartier, porte à porte, à organiser des assemblées en différents lieux de la
ville et à diffuser de l’information à travers les réseaux sociaux qu’ils
manient apparemment très bien. Et tout ça a plutôt pas mal fonctionné et
les a incités à proposer la constitution d’une liste citoyenne pour les
prochaines municipales. Ce qui nous intéresse aujourd’hui dans le
Domaine des Possibles c’est de savoir comment s’est fait ce travail de
l’assemblée citoyenne Nous Sommes, en quoi une liste citoyenne peut être
une alternative, comment on la constitue et quelles sont leurs espérances,
leurs attentes, et pour nous en parler j’accueille donc Pascal WAGNER, un
des membres actifs voire très actif de Nous sommes.

Le domaine des possibles : Christian Faure reçoit Pascal Wagner, Nous sommes.

Post navigation


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *