Chapitre 3  de l'enquête menée par les intrépides limiers du Manoir du crime. A suivre aussi sur le FB de l'émission

 Quelques temps après être sortis des égouts, mes comparses et moi-même nous sommes dirigés vers le cimetière du Père Lachaise, afin de trouver plus d’infos sur c’t’histoire de trafic de cadavres. On a passé une bonne partie d’la nuit là-bas, et au bout d’un moment, j’ai bien cru qu’il y avait plus de vivants que de macchabés là-d’dans ! J’veux dire, entre le gardien de nuit et les cosaques qui sont v’nus nous chercher des crasses, c’était un sacré bazar !

Au final on s’est retrouvé chez M’sieur Maurois avec un des cosaques sous la main, le seul qu’avait pas cané à vrai dire. Bon, pour sûr qu’on a pas été très subtils pour lui tirer les verres du nez, mais faut croire que la bande à Olaf en sait un peu trop sur nous. Il a quand même fini par nous donner les noms de deux de ses gars, Astruc et Longe, qu’on avait déjà croisé sur l’chantier d’ailleurs.

Après ça, chacun est parti mener sa p’tite enquête, sauf m’sieur Maurois qu’a reçu un invité surprise qui apparemment veut nous filer un petit coup de main sur l’affaire : Le gardien du cimetière ! Monsieur Bousseron qu’il s'appelle ! Paraît qu’on l’a impressionné ! C’est pas faute de lui avoir mis un pied dans la tombe… Littéralement ! Enfin bon du coup grâce à lui maintenant on sait qu’on a bien affaire à un trafic de cadavres de grandes ampleur, orchestré par les cosaques… Bousseron veut nous filer un coup de main, vu que ça va bien le servir…

Enfin bref, vl’a qu’Mamzelle Lepine et Paul Pons vont chercher des infos chez M’sieur Astruc, non sans mal d’ailleurs, puis de se retrouver chez M’sieur Longe en pleine partie de jambe en l’air. Ah ben j’peux vous dire qu’en voyant le colosse débarquer chez lui, clair qu’il a grimpé au rideau, mais pas comme il aurait voulu ! Du coup il a lâché toutes les infos fissa, sans demander son reste, et le nom de Louis Amédée Dupuy de Pierrefite est ressorti, comme par hasard ! Va p’tete falloir qu’on aille faire un tour du côté du cercle omnisport un de ces quatre…

Et puis le nom du Mage Nox et de la chapelle noire qui arrêtent pas de ressortir… Tout cela n’me dit rien qui vaille !

Pendant c’temps là j’suis parti rendre visite au Patron pour qu’il puisse me filer un ou deux tuyaux. Pas de souci là d’ssus, mais il faudra que j’lui renvoi la politesse, si vous voyez c’que j’veux dire. Après ça j’suis allé voir ma bonne amie Irina Jankevitch, la célèbre voyante, qui m’a rencardé des infos sans même que je lui demande. Cette femme est fascinante, croyez-le !

Après un petit point de groupe, chacun a décidé d'enquêter à nouveau sur d’autres éléments. Paul Pons est reparti voir M’sieur Longe pour obtenir d’autres trucs de sa part, mais arrivé là-bas, ça s’est pas vraiment passé comme prévu. Non seulement il a appris que le gars Longe s’était fait découper il y a peu, mais en plus de ça il est tombé avec stupeur sur le cadavre d’une femme portant un sabre ensanglanté. Mais attention, pas n’importe quelle femme, puisqu’il s’agissait du corps de Madame Privas…

Bon sang mais cette histoire va nous faire tourner les boyaux c’est moi qui vous l’dit ! 

PartagerShare on FacebookTweet about this on Twitter
Dossiers 1900 : chapitre 3 du jeu de rôle animé par l’association le Manoir du crime

Post navigation


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *