Madeleine Guyot invite Robert Kissous, militant associatif pro-associatif et Kassem Zekabbar, du Comité de soutien au mouvement du Rif de Montpellier (CSMRM). Ils évoquent le mouvement populaire du Rif qui a commencé en 2016, suite à la mort atroce d'un jeune vendeur de poissons, Mohcine Fikri,  au nord du Maroc, sur ordre d'un policier qui lui avait confisqué sa marchandise. 

 

PartagerShare on FacebookTweet about this on Twitter
Echos de la solidarité : le Mouvement populaire du Rif marocain avec Kassem Zekabbar et Robert Kissous

MTMsi


Maison des Tiers-Mondes et de la Solidarité Internationale (MTSMsi). Espace Martin Luther King, boulevard Louis Blanc à Montpellier. Sur la photo, Madeleine Guyot est entourée du trésorier de l'association José Fornairon, de la présidente Nadine Huet-Hallouin, et de Marie-Claude Cayzac, de l'Association Maîa.


Post navigation


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *