Madeleine Guyot invite Robert Kissous, militant associatif pro-associatif et Kassem Zekabbar, du Comité de soutien au mouvement du Rif de Montpellier (CSMRM). Ils évoquent le mouvement populaire du Rif qui a commencé en 2016, suite à la mort atroce d'un jeune vendeur de poissons, Mohcine Fikri,  au nord du Maroc, sur ordre d'un policier qui lui avait confisqué sa marchandise. 

 

Echos de la solidarité : le Mouvement populaire du Rif marocain avec Kassem Zekabbar et Robert Kissous

MTMsi


Maison des Tiers-Mondes et de la Solidarité Internationale (MTSMsi). Espace Martin Luther King, boulevard Louis Blanc à Montpellier. Sur la photo, Madeleine Guyot est entourée du trésorier de l'association José Fornairon, de la présidente Nadine Huet-Hallouin, et de Marie-Claude Cayzac, de l'Association Maîa.


Post navigation


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *