Edito : Les nuits d’insomnie sont propices à l’écoute de la radio. Et pas seulement FM-PLUS à Montpellier. Cette nuit, j’écoutais la Tête au carré, l’émission de Mathieu Vidard sur France inter, dont l’invité exceptionnel était Jérémy Rifkin. JR est cet essayiste et économiste américain qui annonce l’effondrement de la civilisation fossile d’ici 2028 dans son dernier ouvrage  Le New deal vert publié aux éditions Les liens qui libèrent ce 16 octobre. D’emblée, l’économiste et essayiste JR annonce que l’énergie solaire et l’éolien sont de loin les moins chères de nos énergies, en venant de passer sous le coût du gaz naturel. Ni le vent, ni le soleil ne facturent leur énergie. Les fournisseurs d’énergie quittent le nucléaire et le pétrole vers les énergies renouvelables. Jerémy Rifkin constate cette actuelle  révolution mondiale où toute une génération se perçoit comme une espèce en danger, sur une voie d’extinction. Ce sont les jeunes qui nous disent qu’il est temps de se penser comme une seule espèce humaine qui doit défendre le vivant. Jérémy Rifkin qualifie notre époque de résiliente, on peut transformer le monde, on peut ne pas accepter la fin de ce monde vivant et opter pour une autre façon de vivre. On peut créer une nouvelle révolution industrielle dans laquelle chacun sera missionné pour le faire. Cette idée de la transition écologique globale  JR l’expérimente dans la région des Hauts de France très industrialisée qu’il envisage de transformer en région verte en 20 ans, avec des assemblées collégiales et régionales, contrôlées par les gens de la région et pas par les entreprises, grâce à une économie circulaire. Il faut que les communautés s’occupent de leur propre destin. et les travailleurs auront de nouvelles opportunités d’emploi. JR rappelle l’évidence que nous consommons trop, mais comment faire pour vivre de façon pérenne sans être dans la toute croissance. La technologie ne résoudra pas tous nos problèmes, elle n’est qu’un outil qui donne le pouvoir au peuple. Ce sont des coopératives, des petites entreprises qui produisent l’éolien, l’énergie solaire. Il faut se concentrer pour sortir de l’énergie fossile. Et on n’a aucune excuse pour ne pas le faire. Pour JR les vrais capitalistes dans le monde aujourd’hui, ce sont les centaines de millions de travailleurs et de leurs fonds de retraite. C’est le plus grand capital existant au monde. des milliards de dollars. Et ces fonds de retraite quittent les investissements dans les énergies fossiles parce-qu’ils se rendent compte que ces industries vont faire banqueroute, et ne pourront jamais avoir leur pension, leur fond de retraite et donc les grandes villes du monde entier se retirent des fonds qui ont investi en energie fossile, et veulent investir maintenant leur fond pour leurs enfants dans la 3ème révolution industrielle, la révolution solaire. Cette démarche concerne aussi  les travailleurs du monde doivent faire la même pratique avec leur propre investissement. C’est le pouvoir au peuple qui doit mettre son capital dans ces petites sociétés. Alors, certes sur FM-PLUS nous n’avons pas la chance de recevoir Jérémy Rifkin, mais nous recevons l’association le Vieux biclou qui recycle les vélos et milite pour un meilleur usage de la bicyclette à Montpellier ; nous faisons des tables rondes au Gazette café sur la transition énergétique ou encore la finance solidaire. Nous recevons les organisateurs des conférences de la Margelle qui portent cette année sur l’épicerie collaborative, la qualité de l’eau, ou le climat. Sur FM-PLUS, oui, nous donnons la parole à chacun et à chacune concernée par ce New deal vert. Nous donnons la parole au peuple, aux travailleurs qui selon JR ont le pouvoir entre leurs mains.

L'invité au téléphone à 9h40 : Vincent Thibault, co-fondateur de la société Oniris.

 

 

Matinale de FM-PLUS, 9h-11h et à 10h10 : les engagé·e·s, Pascal Manceau, Association de défense de l’environnement et du cadre de vie Carnon Mauguio

Guylène DUBOIS


C'est dans le cadre d'une carrière professionnelle dans l'univers du livre que Guylène Dubois a animé pendant 16 ans des émissions littéraires, théologiques et sur le livre numérique, à l'antenne de Fréquence Protestante, à Paris.


Post navigation


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *