Cette période qui précède Noël, cette période de l'avent est notoirement connue pour les lumières de la grande roue, la saveur du vin chaud, l'aligot à partager sur l'esplanade. Et puis bien sûr les cadeaux, les cadeaux à déposer au pied du sapin. Cet amoncellement de cadeaux derrière les vitrines des magasins, que nous pensons devoir acheter pour être dans le temps de Noël. Je ne sais pas vous, mais cette année, je n'ai pas envie de venir grossir les rangs des acheteurs de cadeaux. Je pourrai trouver plusieurs raisons à ce retrait. Celle que j'invoque ce matin serait une raison que chacun, chacune d'entre nous vivons. L'année 2019 a témoigné de rugissements sociaux, auxquels ont répondu des battues. Ces rugissements sont encore présents. Sous d'autres formes. Plus organisées. Plus prégnantes dans nos vies quotidiennes. Mais pas moins sincères, humaines, vivantes et désemparées. Des rugissements qui appellent à une rencontre, une rencontre que l'on souhaiterait en vérité. Mais une rencontre qui ne se fait toujours pas en cette fin d'année 2019. Les mains tendues ne s'agrippent pas, les doigts ne viennent pas encercler les poignets. Je déjeunais hier avec une amie, qui consacre le temps de l'avent à des retrouvailles. Chaque jour, Eva, elle se prénomme ainsi, ouvre sa table à des amis, des connaissances de longue date, parfois perdues de vue, des parents éloignés. L'avent signifie pour elle le temps des rencontres. De la rencontre. Eva met à profit ce temps suspendu que représente le mois de décembre pour entendre des paroles anodines, fortes, décisives, questionnantes. Elle ne donne pas de conseils, mais écoute et apporte une vraie contribution à la vie de l'autre, assis à sa table. Sa façon à elle de faire des cadeaux de Noël.

 

Dans cette deuxième heure de notre matinale,  Jean-Luc Mercier, trésorier et vice-président du Club business Franco belge.

 

 

 

Matinale de FM-PLUS, 9h-11h : 2ème heure, Jean-Luc Mercier, E

Guylène DUBOIS


C'est dans le cadre d'une carrière professionnelle dans l'univers du livre que Guylène Dubois a animé pendant 16 ans des émissions littéraires, théologiques et sur le livre numérique, à l'antenne de Fréquence Protestante, à Paris.


Post navigation


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *