Christian Malaplate évoque la Correspondance de Charles Baudelaire, puis le Bateau ivre d'Arthur Rimbaud. 

Emission dans le cadre du Printemps des poètes 2018.

 

 

Traces de lumière : Les voix du poème dans l’alchimie du verbe – Baudelaire – Rimbaud

Post navigation


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *