"Aujourd’hui et en cette journée internationale des droits des femmes nous allons parler du corps et de notre relation à lui, de l’importance que nous donnons à l’image qu’il renvoie, à son mal-être parfois mais aussi de l’intelligence inouïe dont il est pourvu, de sa maniabilité et de son extraordinaire capacité à s’adapter. A la fois objet de désir et source de complexes il est celui qui dévoile en un regard qui nous sommes, ce que nous voulons montrer et ce que nous voulons cacher. Il est la carte de notre trésor avec ses croix, ses pointillés et ses lignes toutes tracées. Et bien que nous mettons toute en œuvre pour que notre trésor reste bien dissimulé, il est pour certains un livre ouvert dont nuls secrets ne passent inaperçus. 
Bien que les hommes s’y trouvent parfois quelques défauts, le corps reste pour 78% des femmes un objet de conflits intérieurs profond, pesant comme si l’esthétique était un challenge à relevé chaque jour. 
Il est temps de rendre à César ce qui est à César et à Cléopâtre ce qui est à Cléopâtre pour enfin entamer un chemin d’amitié et de résilience et faire la paix avec son corps et son esprit. " 

 

Les voies de l’éveil, l’émission de Sarah Robert : le langage du corps

Post navigation


un commentaire sur “Les voies de l’éveil, l’émission de Sarah Robert : le langage du corps

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *