Je suis aujourd’hui en présence de Karin Tortel Wasle, kinésiologue. C'est à l'âge de petite écolière déjà que vous percevez naturellement les émotions des autres. Loin de vous douter que cela pouvait être un don, vous percevez également l'effet que ces émotions avaient sur les capacités de vos camarades. Et vous apercevez t bientôt que les capacités d'un enfant étaient fortement liées à ce que les adultes croyaient sur la présence ou non de ces capacités. 
Vous éprouvez alors de la peine pour vos camarades laissé au bord du chemin, et vous vous mettez à les soutenir en les aidant, mais surtout en «faisant exprès» de croire très fort en leurs capacités endormies. 
Votre père sourcier vous dota de la «permission» de savoir percevoir l'invisible, de prendre en compte les sensations de votre corps et d'en déduire les informations perçues sur l'énergie de ce qui est caché aux yeux. Vous vous exercez à la baguette, et dans votre besoin de connaissance en plus de la pratique, s’en suit une formation en géobiologie. 
Mais, bien plus que pour la recherche d'eau et de courants souterrains, votre attirance se tourne vers l’humain. Au fond de vous même, vous savez que la solution est là et il vous faut trouver comment accéder à cette sagesse du corps. 
De la baguette du sourcier vint le reiki, car c'est avec vos mains que vous voulez soigner. 
La kinésiologie vous fut soufflée: Une voix? Un guide ? … il ne s'est pas présenté, mais il délivra le message que c'est avec les corps votre destiné… 

 

Les voies de l’éveil, l’émission de Sarah Robert : Karin Tortell

Post navigation


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *