Contexte 

Bonjour Guylène, ne perdons pas de temps, car nous devons commencer notre périple il y a 2 millions d’années. À cette époque, vivait l’Homo Habilis, qui semble, selon l’état actuel de nos connaissances avoir été la première espèce pré humaine à avoir utilisé un proto langage articulé. 

Ce ne serait que récemment, il y a 50.000 ans en Afrique, que le langage de l’Homo Sapiens serait apparu, suite à une mutation génétique, celle du gène FoxP2. À cette période, l’espèce de l’homme ne comptait plus qu’une dizaine de milliers d’individus, et semblais au bord de l’extinction. Et parlant d’extinction, ces 5 derniers millénaires, plusieurs dizaines de milliers de langues ont vécu puis on disparut.

Aujourd’hui, on compte plus de 8 milliards d’individus pour environs 7000 langues et dialectes répartis de manière inégale sur la surface du globe.

A titre d’exemple, nous utilisons en moyennes 500 mots dans notre vie quotidienne, pour 100 mots au temps du moyen-âge. Il y a donc une évolution également présente dans notre panel d’expression.

En linguistique, le schéma de la communication verbale de Jakobson est très intéressant à étudier car il tente d’expliquer les raisons du pourquoi l’homme communique.

 Il fractionne le langage en 6 facteurs disposant chacun d’une fonction. Le tout pouvant se superposer.

Psychanalyse

Pour Freud, le langage est avant tout une passerelle menant vers le royaume de l’inconscient. Par le langage, on peut savoir quelle instance s’exprime, le ça, le moi ou le surmoi. Le langage exprime aussi des désirs parfois refoulés. Cependant il ne peut exprimer directement tous les désirs sexuels, pour différentes raisons, principalement le refoulement et la censure du surmoi. Et ce manque à dire parfois ce transforme en symptômes, comme dans le cas de l’hystérie ou dans l’expression de trouble compulsif par exemple.

Pour Lacan, L’inconscient est structuré comme un langage, avec un système de signifiant et de signifié, utilisant des rapports métaphoriques et métonymiques. Le langage y est avant tout histoire de symbolisation. L’homme s’y défini par le langage et son être entier est lié à son langage. Les rêves et les phantasmes dévoilés n’ont d’intéressant que la puissance de leur symbolisation et non pas leur contenu manifeste. Comme décrit dans l’émission sur le rêve, ce n’est pas l’objet qui est le plus important, nous avions pris l’exemple de l’araignée. Ce sont les circonstances, le moment et la tension apporté par cette image qui prime sur l’élément araignée.

Différents classements sur le langage.

Le chinois mandarin est la langue la plus compliqué à apprendre, elle dispose de milliers de sinogrammes et aucun alphabet. C’est également la langue la plus parlé sur la planète, suivi de l’espagnol et de l’anglais.

Le français serait la plus belle langue parlée au monde, associé à l’image de la langue de l’amour.

Le pays qui comporte le plus de mots dans son dictionnaire est la Corée Avec 1 100 373 mots. Pour la France c’est 100.000 mots 

Pour finir un peu de légèreté avec un pangramme, c’est une phrase contenant toutes les lettres de l’alphabet : « Dans un wagon bleu, tout en mangeant cinq kiwis frais, vous jouez du xylophone. »

Radio divan, pour une psychanalyse populaire #14 : Le Langage par Lucas Bielli.

Post navigation


Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *