Je reçois aujourd’hui Patrick Charles Muller, poète.

Patrick Charles Muller a été remarqué de par la qualité de son écriture qui a été primée par la maison de la poésie Jean Joubert, puisqu’il a été reconnu  lauréat par le jury des Nouvelles Voix d’Ici 2017.

Il lit sur différentes scènes ouvertes également au festival des Voix vives à Sète sur le podium consacré à la Maison de la poésie en cette année 2021.

Il a des talents artistiques avérés, réalise des dessins au fusain, a tenu une galerie d’art à Nîmes, il est en lien avec de nombreux amis artistes peintres et photographes.

Patrick Charles Muller a été baigné depuis l’enfance dans le milieu artistique, par la suite, il a étudié les lettres modernes à l’université Paul Valéry, de grands maîtres naviguent à ses côtés tels Léo Ferré et Claude Nougaro.

Certains de ses lecteurs qualifient son écriture de baudelairienne, une poésie tantôt écrite en hexamètres, en alexandrins ou en prose. La versification est parfois rimée mais toujours riche de multiples images poétiques: «  Cette toison de nuit… Tes genoux de lune…, Ta face noire de cygne… Cette peau de ma chance etc. ».

Jardin d’Isis 25 Novembre 2021 Patrick Charles Muller

Post navigation


un commentaire sur “Jardin d’Isis 25 Novembre 2021 Patrick Charles Muller

  1. Une émission particulièrement réussie, la voix chaude et bien posée de Patrick-Charles Muller s’accordant si bien à la richesse de ses rimes. Il y a chez PCM, comme ses amis aiment quelquefois l’appeler tant chacun sait ce que recouvre cet acronyme, une modernité, jazz, chanteurs contemporains, que l’on pourrait qualifier, par sa rechercher instinctive de qualité, de classique. Et puis, comme tous les vrais créateurs rejetant le catéchisme de la mode, il ne craint pas d’affronter, au sommet de la qualité, la rime. A la sorti d’un cabaret de solitude dans les rues froides de Paris l’hiver, Verlaine pourrait lui taper sur l’épaule et lui dire – « crains également, la rime assonante et l’ami prudent ». Patrick-Charles Muller est un artiste vraiment complet chez qui la musique, comme les arts plastiques accompagnent sans jamais s’en éloigner, la littérature. Merci à Marie-Agnes Salehzada d’avoir mis en valeur ce talent dans une émission menée de bout en bout avec beaucoup de maestria.

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *