Il y a des auteurs qui aiment venir nous voir et nous nous aimons les recevoir. Suivre un auteur est toujours intéressant. L'impression de retrouver des univers déjà approchés par l'écrivain, ses thèmes de prédilection et sa façon de nous faire entrer dans ses histoires. André Gardies est de ceux-là. André Gardies vous venez aujourd'hui pour votre dernier roman qui sort aux éditions Chum, basé à Avignon, et distribué par Hachette. 

Rappelons, André Gardies, que vous avez été professeur de lettres, puis professeur d'études cinématographiques à l'université Lumière à Lyon 2. Vous êtes un auteur prolifique et le roman les Lys blancs de Clara est votre 9ème roman. Un roman dans le milieu médical. 

Peu de personnages. Jean, au centre, Florence, la psychologue de l'hôpital, Maria une aide soignante, Sylvia la logeuse de Jean, le fils de Jean . et quant à Clara qui est mentionnée dans le titre c'est la grande absente.

Peu de personnages, mais aussi peu d'histoire, une intrigue minimaliste. L'histoire commence avec Jean, qui est d'abord un inconnu pour les services d'urgence, qui sont venus le chercher et le transporter à l'hopital. Est-ce que cette sensation devant le vide ne donne-t-elle pas le vertige pour l'auteur ? Ce que j'ai lu dans ce roman, c'est que vous avez creusé le manque, creusé les émotions autour du manque.

Jean finit par se réveiller de son coma éthilique mais a perdu, a oublié 10 ans de sa vie. 10 ans de sa vie qu'il va essayer de reconstituer avec l'aide de Florence.

PartagerShare on FacebookTweet about this on Twitter
Arrêt aux pages – Avec André Gardies, les Lys blancs de Clara aux éditions Chum

Guylène DUBOIS


C'est dans le cadre d'une carrière professionnelle dans l'univers du livre que Guylène Dubois a animé pendant 16 ans des émissions littéraires, théologiques et sur le livre numérique, à l'antenne de Fréquence Protestante, à Paris.


Post navigation


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *