Montpellier est une ville qui attire toujours de nombreux et nouveaux habitants, et aussi de     nombreuses monographies. Montpellier est une ville ancienne, qui date du et dont l'histoire de   l'architecture, intellectuelle ou religieuse est suffisamment riche pour choisir un aspect de la   ville. J'accueille aujourd'hui Monsieur Valdo Pellegrin, qui publie aux éditions Alcide,   Montpellier  de savants en découvertes. Il s'est agi pour Valdo Pellegrin de voyager dans Montpellier  à travers les lieux qui ont contribué à faire la renommée scientifique de Montpellier.

 Le livre est organisé en une découverte de Mtp en 18 étapes dont une est bissée. Il s'agit de la   rue de l'école de pharmacie, avec la Panacée actuelle, autrefois siège du collège royal de   médecine, puis de l'école spéciale de pharmacie, et aujourd'hui La Panacée, musée d'art   contemporain. Le périple commence par la  rue de Maguelonne, devant la gare, le temple, le square Planchon. Lié à Jules Emile Planchon et la découverte du phyloxéra. Puis, on s'engage à l'est de la gare, rue de la République et le boulevard de l'observatoire. Il y a ici les 2ème et 3ème étapes, d'abord la tour de la Babote liée à l'astronomie et à la fondation de l'Académie des sciences de Montpellier puis la place Edouard Adam avec l'évocation de l'univers viticole. Puis, par la grand'rue nous nous engageons dans le quartier de l'écusson, où vont se trouver rassemblés tous ces lieux liés à des découvertes scientifiques. Dans la grand-rue, il y a l'hôtel Saint-Côme, maison natale du grand chirurgien François Gigot de Lapeyronie. Quelques pas vers le nord et 4 lieux sont aux 4 angles d'un carré, avec rue de l'Argenterie la maison natale d'Antoine-Jean Balard connu pour ses travaux sur le brome, au 3 de la rue Saint Ray, l'hôtel de Jacquet, premier siège de la Faculté des sciences, puis plus au nord, la place Jean Jaurès avec l'église notre dame des tables place Jean-Jaurès, et au 17 rue de la Loge, on y trouve la mémoire du médecin et anatomiste Guillaume Rondel et de François Rabelais.

Sur FM PLUS 91 FM, nous voyageons avec Valdo Pellegrin, dans le montpellier savant et scientifique, son histoire scientifique et universitaire. Valdo Pellegrin, publie Montpellier, de savants en découvertes aux éditions Alcide. Valdo Pellegrin stationne dans 18 lieux différents, 18 lieux liés à des découvertes scientifiques. Et pour chacune d'elle, Valdo Pellegrin va bien au-delà d'une simple note. Ce sont 300 pages pour 19 chapitres. Et Valdo Pellegrin décrit une histoire qui dépasse l'histoire scientifique de Montpellier. Nous sommes à la moitié de notre traversée de l'écusson de Montpellier, nous arrivons à la rue Foch. Avec juste avant cette traversée, l'hôtel de Manse puis au-delà de la place Pétrarque l'évocation de Jean-Antoine Chaptal, avec la Société royale des sciences. Un peu plus loin, la rue de l'école de la pharmacie, au niveau de son numéro 14, l'actuel Panacée, a droit à deux stations. Après la rue de la panacée, nous continuons par la rue de la Verrerie, pour remonter vers la rue saint pierre, et redescendre rue de l'université. Enfin, je ferai volontiers un pack des étapes 16, 17 sur le boulevard Henri IV. La dernière station c'est la 18, avec l'école nationale supérieure d'agronomie, place Viala avec le médecin, chimiste et agronome Camille Saintpierre.

PartagerShare on FacebookTweet about this on Twitter
Arrêt aux pages avec Valdo Pellegrin, pour Montpellier de savants en découvertes

Guylène DUBOIS


Guylène Dubois arrive, le 1er juillet 2016, à la direction d'antenne de Radio FM-plus. C'est dans le cadre d'une carrière professionnelle dans l'univers du livre que Guylène Dubois a animé pendant 16 ans des émissions littéraires, théologiques et sur le livre numérique, à l'antenne de Fréquence Protestante, à Paris.


Post navigation


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *