C’est l’heure du bilan en ce lundi 13 février.

P_20170212_171503 (1)

En simple, le duel franco-allemand, celui de la jeunesse contre l’expérience a tourné en faveur d’Alexander Zverev, 19 ans au compteur. Il a dominé un Richard Gasquet, pourtant soutenu par une salle en effervescence, assez facilement finalement, en 7-6 (4), 6-3.

Les grands rallys en fond de court se sont succédés à la défaveur du français, qui a payé physiquement cet engagement.

On y a cru en début de parti quand, breaké d’entré sur son service, Gasquet est revenu à égalité en reprenant le service de Zverev tout de suite. C’est finalement au tie break que tout s’est joué. L’allemand a été plus solide et a facilement remporté ce jeu décisif, Gasquet étant trop fragile à ce moment-là.

Pendant le deuxième set, Zverev a confirmé sa domination et a réussi à prendre le service du bitterois au bon moment, cela a suffi et lui a permis de remporter le match.

 

En double, la fratrie s’est aussi imposée (6-4,6-7,10-7) face au très expérimenté canadien Nestor de 45 ans ( !!! ) et du français Martin. Un match où l’Aréna sonnait creux, juste après la finale du simple.P_20170212_173638 (1)

Petit détail et non des moindres en double dans ce genre de tournoi, il n’y a pas d’égalité ni d’avantage dans chaque jeu, mais le premier duo à inscrire 4 points remporte le jeu, ce qui est un peu décevant.

Le premier set a été ennuyeux du reste, avec très peu d’échanges et un break seulement. La surprise est venue dans le deuxième set qui a finalement été perdu par les Zverev, mais cela n’a pas suffi et ils ont remporté le super tie break et ont confirmé leur bonne forme du moment.

BLOG – Open Sud de France : la confirmation d’un immense champion, d’une famille hors normes

Post navigation


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *