Marie-Agnès Salehzada dans Jardin d'Isis reçoit Els Hekkenberg qui a traduit du français au néélandais L'homme semence- Der Zaaier- nouvelle écrite en 1919 par Violette Ailhaud, nous ferons une lecture bilingue d'extraits.

Le texte était déposé dans une enveloppe scellée chez le notaire avec pour consigne de ne l’ouvrir qu’après 1952. C’est sa petite fille Yveline qui se trouve en sa possession et elle confie le texte aux éditions parole en 1952 , le livre sera publié en 2006 et il est traduit en néérlandais par Els en 2017 aux éditions Donker à Roterdam.

En 2017 Marine Francen porte le texte à l’écran long métrage sous le titre Le semeur.

Cette année c’est le centième anniversaire du manuscrit.

Violette décrit ce qui s’est passé dans son village ‘ Le saule mort’ pendant l’hiver 1852 suite au coup d’état de louis napoléon bonaparte le village perd tous ses hommes.

Dans le livre il y a une préface écrite par un historien qui resitue le livre dans le contexte historique de l’époque ;  le saule mort est un hameau des alpes de hautes-provence.

Nous allons en lire des passages 

Jardin d’Isis – L’homme semence

Post navigation


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *