L'association des Sauveteurs en Mer lance sa campagne d'hiver d'appel aux dons. Si les sauveteurs sont bénévoles, la flotte, les équipements et la formation ont un coût.

Pour mener à bien leur mission les Sauveteurs arment près de 400 navires, l'équipement d'un Sauveteur Embarqué revient à 1 500 euros… et nos bénévoles, issus de moins en moins des professions maritimes, doivent suivre un cursus de formation adapté.

L'association des Sauveteurs en mer c'est 80 millions d'euros financé par des fonds privés. C'est 90 000 donateurs un chiffre qui augmente mais reste très faible si on le rapproche du nombre d'adeptes de loisirs nautiques qui lui se chiffre en millions d'individus.

2017 c'est aussi les 50 ans de l'association des sauveteurs en mer. Et à cette occasion nous accueillons par téléphone Monsieur Michel Zambrano, président de la station SNSM de Sète, l'association des sauveteurs en mer de Sète. 


Le CTT NG de Sète, SNS 003 Amiral Leenhardt, porte le nom d'un ancien ancien Chef d'Etat-major de la Marine, président national de la SNSM de 1987 à 1993, et dont la famille s'est installée dans la région à la fin du 18ème sciècle.
 

Le CTTNG a été conçu par le cabinet d'architecte Pantocaréne. Expert européen dans le domaine, il s'est spécialisé dans les vedettes de sauvetage, de pilotage et les embarcations militaires ou paramilitaires didier marchand

Construit par le chantier Sibiril Technologies de Carantec (29) : partenaire de longue date de la SNSM, le chantier jouit d'une solide réputation – sa création remonterait à 1789 – il a acquis un savoir-faire indéniable et une grande expertise dans le domaine des bateaux de servitude.

Ce  bateau  qui a un coût de 1,350 000 euros a pu être financé grâce au soutien de la Région Occitanie(270 000), du Conseil Départemental de l'Hérault (100 000), de la Ville de Sète (300 000), de la Fondation Total (325 000) et des fonds propres de la SNSM.

Ce canot tous temps est un navire emblématique de la SNSM car il  doit pouvoir sortir quelles que soient les conditions météorologiques pour porter secours à toute personne ou embarcation endifficulté en mer. Il est insubmersible et autoredressable, et allie vitesse, stabilité et manoeuvrabilité. L'appareil propulsif répond aux normes environnementales les plus strictes de l'OMI. Remarquable également pour ses équipements de sécurité et ses installations de sauvetage modernes, avec une attention particulière portée au confort tant des personnes secourues que des Sauveteurs. Il est doté d'un espace plus vaste pour accueillir les naufragés et faciliter les opérations de sauvetage.

 MUSIQUE : Gilles Servat, Chanter la vie, l'amour et la mort. Gilles Servat, qui est passé par le Festival du chant marin qui a lieu tous les deux ans à Paimpol.

Durant cette journée du 25 novembre la bénédiction sera célébrée par le Père Gérard Frioux, curé de la paroisse de Sète, en présence de la marraine du bateau, Madame Christophe de Margerie, de Monsieur Xavier de La Gorce, président national de la SNSM, de Madame Carole Delga, présidente de la Région Occitanie, de Monsieur Kléber Mesquida, président du Conseil Départemental de l'Hérault, de Monsieur François Commeinhes, Maire de Sète,de Monsieur Jean-Claude Gayssot, président du Port de Sète Sud de France, et de Madame Manöelle Lepoutre, déléguée générale de la Fondation Total.

PartagerShare on FacebookTweet about this on Twitter
Vivre ensemble : avec Michel Zambrano, président des sauveteurs en mer de Sète

Guylène DUBOIS


Guylène Dubois arrive, le 1er juillet 2016, à la direction d'antenne de Radio FM-plus. C'est dans le cadre d'une carrière professionnelle dans l'univers du livre que Guylène Dubois a animé pendant 16 ans des émissions littéraires, théologiques et sur le livre numérique, à l'antenne de Fréquence Protestante, à Paris.


Post navigation


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *